Cigarette électronique et mauvaise haleine: quelle relation ?

Le but de la cigarette électronique est de réduire les effets secondaires négatifs du tabagisme, notamment les cancers, les maladies pulmonaires et la mauvaise haleine. Beaucoup de personnes l’utilise pour arrêter le tabac et éviter ses complications mais est-ce vraiment une bonne idée ?

La cigarette électronique supprime la fumée du tabac mais n’élimine pas la nicotine, elle peut donc dans certains cas provoquer la mauvaise haleine.

On va voir dans cet articles les constituant de la e-cigarette susceptible de provoquer une halitose et par quel mécanisme cela se produit-il.

La composition du liquide pour cigarette électronique

cigarette électronique mauvaise haleine

Bien que ces cigarettes de nouvelle générations contiennent beaucoup plus d’ingrédients nocifs pour la santé, il y a quelques-uns que vous devez absoluments connaitre.

Pour comprendre le rapport entre la e-cigarette et la mauvaise haleine, il faut déjà connaître les principaux ingrédients qui composent le liquide que vous utilisez pour vapoter :

1. Le Propylène Glycol (PG)

Appartenant à la famille des alcools, le PG est couramment utilisé dans l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique et cosmétique. Il est présent dans la majorité des e-liquides.

En augmentant sa proportion, la saveur devient plus prononcée mais la vapeur est moins abondante.

2. La Glycérine Végétale (VG)

100% végétale, cet élément visqueux et inodore permet d’obtenir la vapeur.

En augmentant sa proportion, la saveur devient moins prononcée mais la vapeur plus abondante.

3. Les arômes

Ce sont eux qui donnent le goût de la cigarette électronique. chaque liquide a un goût différent, l’imagination des fabricants n’a pas de limites et la palette des arômes s’étend à l’infini !

4. La nicotine

Les dosages de nicotine diffèrent d’un fabricant à l’autre mais voici les 5 les plus courants :

  1. 0 mg/ml: sans nicotine du tout
  2. 6 mg/ml: extra light
  3. 11 ou 12 mg/ml: cigarette light
  4. 16 ou 18 mg/ml: cigarette normale
  5. 19,6 mg/ml: cigarette sans filtre

Le fait d’utiliser l’appareil et de vapoter provoque la vaporisation de cette solution liquide rechargeable par un élément chauffant alimenté par batterie. Cela crée un brouillard qui ressemble à de la vraie fumée.

Cigarette électronique et mauvaise haleine

Les conséquences de la e-fumée sur votre haleine dépendent du liquide que vous utilisez.

Si le liquide que vous utilisez pour vapoter ne contient pas du tout de nicotine, votre haleine sera imprégnée uniquement de l’arôme que vous avez choisi.

En revanche, si vous utilisez un liquide qui contient de la nicotine, vous allez retrouver tous les effets délétères de la nicotine sur la bouche, les dents et bien sûr l’haleine.

À noter cependant que la vapoter ne produit pas des températures aussi hautes que la cigarette normale qui, en plus des mauvais effets de la fumée, ont de fâcheuses conséquences sur les gencives et globalement sur tout l’intérieur de la bouche.

En plus de cela, le fait de prendre un café au même temps aggrave la situation et accentue l’odeur de la bouche.

Les effets de la nicotine sur l’haleine

vapoter mauvaise odeur

La nicotine nuit à la bouche, aux gencives et à la langue.

Elle contribue de manière significative au développement de la gingivite et de la parodontite, deux maladies des gencives qui peuvent provoquer une odeur nauséabonde et une mauvaise haleine chronique.

De plus, ces deux affections augmentent le risque de caries et de perte des dents, ce qui entraîne également une mauvaise haleine.

La nicotine est un vasoconstricteur, ce qui signifie qu’elle réduit le flux sanguin vers les tissus de votre bouche. Sans une bonne circulation sanguine dans les gencives, les globules blancs ne peuvent pas combattre efficacement les infections bactériennes et les globules rouges apportent moins d’oxygène pour reconstituer les cellules gingivales elles-mêmes.

En tant que vasoconstricteur, la nicotine contribue à la sécheresse de la bouche en réduisant le flux sanguin vers les glandes salivaires. Sans la salive qui attaque naturellement certaines bactéries buccales, l’halitose se développe plus rapidement.

Non seulement ces affections gingivales peuvent laisser une haleine malodorante mais les microorganismes qui les causent peuvent aussi être responsables de l’halitose. La bouche est remplie d’innombrables variétés de bactéries qui ont tendance à prospérer dans un environnement plus sec.

Lorsque la bouche est sèche, ces germes peuvent se nourrir de cellules mortes et les particules alimentaires émettent des composés soufrés volatils (CSV), qui peuvent être très malodorants. L’un des CSV les plus courants, le sulfure d’hydrogène, sent les œufs pourris.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *